La Chansonnière de Provins

Paroles : Florian Lacour - Musique : Roland Deniaud

 

Souhaiterais être élève de Thibault de Champagne
Qui fut homme si sage et si fin chansonnier,
Elève d'Abélard qui ici vint de Bretagne
Ou de Chrétien de Troyes; car tous vinrent à passer
En ma célèbre ville de Provins…
Ils me  répondraient, j'en suis certaine !
Grande joie j'aurais de savoir
Comment mériter Bien-être et Espoir
Pour plaire à mon Seigneur et à mes frères.
Que dois-je faire ? Que faut-il faire ? 

Faut-il oeuvrer, faut-il prier,
Etre Clerc, Laïc, Artisan ou Marchand,
Paysan laboureur ou bien Meunier,
Guerrier ou Jongleur toujours grimaçant,
Aider les faibles tout en quêtant le Graal
Ou aller construire des Cathédrales ? 

J'entends que le Livre dit que les Oiseaux,
Grâce à notre Seigneur ont toujours ce qu'il faut,
Qu'il ne faut donc que Le contempler,
Dans les bois, en ermite, et toutes les journées...
Mais j'entends aussi prêcher que celui
Qui ne travaille point n’a nul droit de manger... 

Mais que qui travaille a sueur et soucis
Puisqu'il fut chassé un jour du Paradis...
Pour y retourner, dois-je donc alors cesser
De vouloir de ce monde et vouloir y oeuvrer ?
Ou mieux répéter sans cesse cette antienne :
"Ta volonté soit faite, Seigneur, et non la mienne" ?... 

Je suis devenu comme souhaité
Elève de Thibault, de Chrétien de Troyes, d’Abélard.
Grande joie aujourd'hui, ai-je de savoir
Comment sur cette terre pouvoir mériter
D'être digne, d’être utile à mes frères…
Mieux que contemplative toujours en prière,
En vrai philosophe, je vais donc pouvoir chanter
Comme eux ils le firent pour toute l'éternité...
Je chanterai l'Ordre et la Paix
Travailleuse je serai de par ma bouche
Comme Rutebeuf et Abélard disaient...
On me nomme Marie la Chasse-Mouches !
Je suis chansonnière de Provins...
Et mon chant se termine enfin...