Chants de Croisade

Paroles : Thibaut IV de Champagne , Florian Lacour et Roland Deniaud
Musiques : « Seigneurs, sachiez qui or ne s’en ira », chant de croisade de Thibaut IV de Champagne, France, début XIIIe s. /
« Main se leva belle Aelis », in « Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole » de Jean Renart, France, début XIIIe s. /
Marie Milliflore

  

- Seigneurs, sachez que qui ne s’en ira
En cette terre lointaine prendre la Croix
A grande peine ira en Paradis
C’est Thibault même en chantant qui l’a prédit. 

Il dit aussi : que qui ne laisse femme
Ainsi que ses amis, n’a point de flamme
Ce sont cendreux, morveux pris par folie
Et non par le Seigneur en cette vie… 

Ainsi partit, demeurant plein de joie,
Se disant sûr que mal avoir n’aura ;
Le Comte de Champagne contre ennemi et péché
Chantant bon-sens, hardiesse et pouvoir. 

Que ceux qui veulent et savent l’écouterµ
Comprennent sa vie, sa croisade, ses pensées,
Et que chacun trouve sa Terre sainte
Trouvant alors de son Seigneur l’empreinte. 

- Grande bravoure ils ont ces Francs,
Ces Barons croisés qui viennent l'épée à la main,
S’approprier les Lieux saints.
Ils renoncent à leur pays, à l'honneur du monde
Et aux tendresses de  leurs dames
Pour les joies de leur Paradis...
Mais ils coupent nos têtes et nos bras...
Et cela nous ne le tolérons pas !

- Sur les chemins qui mènent en Terre sainte
Sur les chemins vers Jérusalem
Sur les chemins qui mènent en Terre sainte
J'ai vu de l'Amour et de la Haine 

Certains cheminaient comme pèlerins
Sur les chemins vers la Terre Sainte
Certains cheminaient comme pèlerins
Je les ai vus prier mains jointes 

D'autres marchaient l'esprit fort belliqueux
Sur les chemins vers la Terre Sainte
D'autres marchaient l'esprit fort belliqueux
Je les ai vus piller sans crainte 

Aux portes des cités de Palestine
Pauvreté est parfois dangereuse
Aux portes des cités de Palestine
Croyance est souvent malheureuse 

Sur les chemins qui mènent en Terre sainte
Allant en Pèlerin/Troubadour
Sur les chemins qui mènent en Terre sainte
J'ai vu de la Haine et de l'Amour 

- Sur les chemins qui mènent en Terre sainte
Sur les chemins vers Jérusalem
Que chacun trouve sa Terre sainte,
Trouvant alors de son Seigneur l’empreinte.