LA LÉZARDE ET LE DRAGON

Paroles : Florian Lacour - Musique : Marie Milliflore et Isline Dhun

 

Elle serpente en toute campagne à la ronde,
Soulevant les montagnes ou bien creusant vallées ;
Souffle en chacun son souffle vivifiant comme ondes,
Faisant grandir ainsi des corps pleins ou déliés ! 

Elle insuffle par ce souffle chaque arbre qui fournit
Tant de fruits et de fleurs que c’est plaisir à voir…
Et  dans les vignes, les raisins, de suc elle garnit
Et de miracles en eaux qui donnent santé à boire… 

C’est la Lézarde de Provins,
Serpentant dans les terres d’en bas…
Dans les terres d’en haut un Dragon vient :
Il est toujours contre elle en combat…
Tout comme en nous est leur existence,
Tous deux sont cause de nos hauts, de nos bas…
Mais si tu reçois d’eux, intelligence,
Alors toujours heureux tu seras… 

Vois la procession qui descend vers la procession qui remonte
En foule admirent l’un l’autre, clament « Lézarde » ou « Dragon » !
Les fabriquèrent en bois avec dents de ferrailles,
Les décorèrent aussi pour un combat sans faille.
Les voici qui se heurtent ; les dents claquent ; ils s’affrontent !
Chacun arrache parures de l’autre en combat furibond… 

C’est la Lézarde de Provins, …
 
Mais lors vais vous conter tel que sera conté
De ces deux figurines l’affrontement dernier…
Dans les temps à venir, leur unification
Sera quand l'un et l'autre ensemble périront; 

Quand  un Feu, allumé par quelque facétieux,
Sur eux sera jeté, les dévorant tous deux...
Alors plus de Dragon, non plus de Lézarde...
Revient la  Paix du Créateur qui les fit dans Provins... 

Et tous les villageois, belles parures ou bien hardes,
Ceux venus des hauteurs et ceux venus du bas,
Promettent que plus jamais ne feront ces combats...
Et ils dansent ensemble en se tenant la main... 

C'est l'éternel conflit et l'identique fin...
Remercions le Dragon, remercions la Lézarde !
Contons à nos enfants ainsi belle mise en garde !
C'est l'éternel conflit et l'identique fin...