ODE AUX RIVIÈRES DE PROVINS

Paroles : Florian Lacour  - Musique : Marie Milliflore

 

Je vais chanter tes deux rivières
Et le miracle de leurs eaux…
Provins, est-ce à toi d’elles d’être fier
Ou bien à elles de t'avoir fait Provins ? 

Sans toi, rivière étonnante,
Qui d’autre eut su mieux fixer ce Bleu,
Le "ners", couleur éclatante,
Sur les laines de ce Haut-lieu ? 

Je vais chantant tes deux rivières
Et le miracle de leurs eaux…
Provins, est-ce à toi d’elles d’être fier
Ou bien à elles de t'avoir fait Provins ? 

Les Drapiers te rendirent hommage
En t'appelant le Durteint…
Et sur tes rives aux luxuriants ombrages,
Tes lavoirs sont des charmes de Provins... 

Puis quand tes eaux à la Voulzie se mêlent,
S'allongeant le long des longs fossés,
Les Teinturiers, les Tanneurs, les Bouchers
Prient leurs saints Patrons de t'être fidèles ! 

Saint Maurice, protégez-nous…  

Nos couleurs changent le naturel ;
Notre métier en est suspect !
L’eau va pourtant purifiant corps et âmes…
Pourquoi à la laine ne le ferait ? 

Sainte Geneviève, protégez-nous…  

Nos précieux draps de lin, pendus sur « tiroirs »,
Sache les rendre forts et les sécher bien ! 

Saint Nicolas, Patron des bouchers, veillez bien sur nous… 

Grâce à l’eau les mouches ne vont pas manger
Avant bonnes gens leur mets préféré ! 

Saint Claude, patron des tailleurs de Pierre, veillez bien sur nous… 

Le fameux cépage qu’apporta le grand,
Le grand Thibault IV depuis l’Orient
Leur donne à boire bon vin sans égal,
Mais un peu d’eau n’est point désagrément ! 

Saint Thibault, protège-nous… 

Toi, protecteur de tout Provins,
Que seulement nourrit quelques miettes de pain ;
Toi, vrai ermite, en ton extase,
Quelques gouttes d’eau feront bien du bien ! 

Ainsi ai chanté tes fameuses rivières
Et les miracles de leurs eaux…
Provins, pas à moi d’en être fière,
Inspirée je fus par l’illustre Thibault !