LA GROSNE PEUT COULER...

(texte de Florian lacour, Musique: Isline Dhun)

COUPLET 1:
Passe la Tour Ronde, passe la Tour Fabry
Et monte dans les Cras...
Tu t'y promèneras
Et quand tu descendras,
Tu passeras le Puits
Des Pénitents,
Les Maisons romanes d'à présent
Jusqu'au Champ de Foire...
Tu passes et tu vas voir
Le Fouettin...
Tu passes et tu reviens...

REFRAIN :

Tu passes ... et tout passe...
La Grosne peut couler
Sous le Pont de la Levée...
Rien n'est à regretter :
Cluny a déjà depuis longtemps pavoisé !

COUPLET 2 :
Colonnes byzantines,( Feuilles d') Acanthe d'Italie
Et les ciselures fines
De l'Abbatiale aussi...
(Les) artistes de tous pays
Jadis affluaient ici...
Centre d'Europe !
Il en reste des traces, Echoppes,
Médaillons des murs,
Arcades sur la Place
Et bien sûr: 
Ruines et poussière qui passe...

COUPLET 3 :
Le passé est passé, mais quand tu passes,
Il est ressuscité
Par ces merveilleuses Traces...
Ta mémoire assoiffée
D'harmonie, de Beauté,
S'y complet tant !
Elle trouve sa Plénitude devant
Tout ce qui est né
Du grand Cœur déployé
Des Artistes
Et de l'Oubli des Cuistres !