MOI, CAVALE DE CHEVALIER …

Paroles de Florian Lacour
Musique de Isline Dhun


REFRAIN :

Que moult me plairait
Être Cavale  pour Chevalier gracieux et fier..
Bon accueil lui feroi
Et plus jamais n’ira
Cheminant pieds lourds sur la terre :
Léger comme sur tapis volant,
Cavalcadera joyeux sur mon séant !

 

COUPLETS :

I= Sauterez sur mes larges  flancs
Pour quester le Graal ou joindre fine amor…
Nulle crainte n’aurez car solide est mon corps ;
Suivrai vos rythmes pour votre contentement !

2=Saurai hennir de joie quand me chevaucherez…
Et chaque coup de votre éperon
Pour me mander rapidité ,toujours le recevrai
Avec bien aise et grands, et doux frissons…

3= Que nenni ! Point trop grande ne suis
Aisé monter sur moi et même si dicton dit :
« Qui plus haut monte de plus haut choit »,
Ne vous laisserai point tomber ; nulle fois !

4=Tel Abélard  conduisant par grande courtoisie
Cette dame Héloïse au cœur si gent
Très doucement en parfait paradis,
J’octoierai à votre convenance bonheur constant.

5=Or donc verrez pour nous deux corps sur corps
Comme amoureux de fine amor
Par montagnes et forêts, en nuit ainsi qu’en jour,
Serai toute pour vous,  avec vous et toujours…

6= Chargerai et déchargerai  sans mesprendre !
Requierez-moi et serai tantôt là…
Grands plaisirs cuidai-je vous donner offrande :
Ce sachiez ! Car entier vous ferai don de moi !

7=Quand en rase campagne voudrez vous reposer,
Tout mon corps sera là pour bien vous réchauffer
Mirez mers courbes parfaites, mes dents et mon fessier :
Nulle Cavale mieux que moi pour ceci trouverez !