AMOUR EN LA TAVERNE
Paroles : Florian Lacour
Musique : Roland Deniaud


A la Taverne suis allé
Pour ma mie promener...
Mais quand suis arrivé,
Ai rencontré un Chevalier
Qui m’a dit :
"A la Taverne tu es allé
Pour ta mie promener ?
Mais quand tu arrivas
Tu me rencontras, moi !"
Et j’ai dit :
"Messire, je vous rencontre
Et il faut que je montre
A toute cette assemblée
La Dame de mes pensées..."
Il m’a dit :
"Jouvenceau, cette rencontre
Me paraît fort bien répondre
A la question que je n’ose
Cependant pas vous poser..."
Alors j’ai dit :
"Votre rime ne va pas bien...
Mais posez votre question,
Sinon je ne saurai rien
De vos vraies intentions!"
Il m’a dit :
"Montrez moi d’abord la Belle
Qui occupe vos pensées :
Je saurai ainsi si c’est
Une belle vraiment belle !"
Je répondis :
"La Belle de mes pensées,
Mon amie adorée,
Elle est toute dans mon cœur
Pour mon plus grand bonheur..."
Et lui :
"Mais comment allez vous montrer
A toute cette assemblée
La Dame que vous aimez
Si elle est ainsi cachée ?"
Et je dis:
"Qu’ils regardent mon visage
Resplendissant de bonheur,
Mes manières qui ne cachent
Aucun trait enjôleur...
Ma Dame est tant dans mon cœur
Qu’il n’est point de place pour
Que je veuille un autre amour !
Lors, ne suis point un séducteur."
Et lui ?
"Si la Dame de votre cœur
Se contente de ce séjour,
Je pense que tout votre amour
Expose surtout votre peur...
A qui sait vraiment aimer
Pas besoin de se garder
Des ennemis, des félons
Qui tenteraient sa séduction...
Car amour n’est point capture,
Attachement pour soi garder
Mais bonheur et pleine ouverture
A la joie de la montrer !..."
Et je dis :
"Tiens voici donc ma mie,
Bien que jamais ne la vis:
Cette Dame si belle qui passe...
Mon cœur tout entier l’embrasse...
Je mets mon corps à ses pieds
Si veut bien alors être celle
Qui pour moi sera la plus belle
Pendant toute la soirée...
Aimer, je vais répétant,
C’est donner à chaque instant
Le meilleur de tout son être
A tout être qui veut bien être !"