AMOUR DE LOIN
ou MOINS JE TE VOIS ET PLUS JE T'AIME...


Paroles: Florian Lacour
Musique: Guillaume de Machaut, XIVème s. (Douce Dame jolie)



Le grand Majnoun le disait bien,
épris de Laila, sa bien-aimée exquise.
Par son regard était pris en convoitise
Et de son ÃS<caron>tre il perdait le lien !

ô, plus tu es loin et plus je t'aime :
Car aimer n'est pas ce que l'on croit !
Gagner ton couur n'est pas ce qui m'entraïne ;
A t'emprisonner je n'ai nulle joie...  

ô, moins je te vois et plus je t'aime :
Car aimer n'est pas ce que l'on croit !
Demeurer près de toi quoi qu'il advienne,
C'est faire le jeu des sentiments étroits!

Refrain
Toujours, le long des routes ou dans les villes,
Au milieu des foules ou seul(e) chez soi,
L'Amour est une flamme, une flamme qui brille ;
Si elle s'éteint, ce n'était pas ça !

ô, quand tu es là, combien je t'aime !
Quand tu pars, cela ne me change pas !
Aimer c'est seulement ce qui entraîne
A être bien partout et (à) chaque fois!

Toujours, le long des routes...

C'était l'Amour de Soi
Et accaparer était sa loi...
Alors que fin' amor
Donne encore et encore...