DANS LE MEME BATEAU

Paroles : Florian Lacour et Roland Deniaud
Musiques : Villemann og Magnhild (chant traditionnel norvégien)
suivi de Vertrek naer Island chant de marin flamand, XVIIIème s.

Refrain :
Nous sommes tous ensemble dans le même bateau.
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Nous sommes le fier équipage d’un même bâtiment,
Sur le même océan, sous le même firmament,
Alors, voguons dans la joie et soyons dans la paix, vrai
cœur nous guidant !

Toi qui dérives, toi qui divagues sur ce bateau,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Si tu secoues babord, tribord est secoué
Et nous serons secoués ; toi, moi, l’équipage entier
Car nous sommes dans le même bateau embarqués…

Toi qui est toujours endormi sur ce bateau,
N’invoques nullement le bercement des flots,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Si tu ne vois pas devant toi les écueils approcher,
Ce ne sera pas la joie, l’étrave va trinquer
Et tous ensemble nous trinquerons… et nous boirons salé !

Toi qui ne vois pas beaucoup plus loin que ton hublot,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Montes au sommet du grand mât et d’en haut regardes en bas,
De la poupe à la proue, la nef entière tu verras ;
Ouvres grand tes yeux , ton horizon s’élargira…

Toi qui voudrais tout posséder sur ce bateau,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Si tu cherches à tirer à toi toute la voilure,
A t’emparer malignement, sans souci des cassures,
C’est, au mieux, sur un radeau que se poursuivra l’aventure…

Toi qui veux diriger, conduire ce bateau,
Eya ! Hardi compagnons, hisse-et-oh !
Commence par apprendre le grand Art des Vents,
Utilises-les bien tous lorsqu’ils vont soufflants,
Et gardes bien le cap, choisi précieusement,
Oui, gardes bien le cap, malgré tempêtes et grands vents.
Apprends aussi des flots le caractère mouvant… et des
humains le comportement