JE N’AI JAMAIS VU CHAMP DE ROSES



Paroles : Florian Lacour
Musique : Como poden, issue des Cantigas de Santa Maria (166), XIIIème s.


Je n’ai jamais vu Champ de roses
Qui se fut gardé sans épines ;
Je n’ai jamais vu âme qui ose
Qui vive une vie qui la chagrine.

Je n’ai jamais vu homme fort qui
Se soit attristé de son sort, et
As-tu jamais vu un oiseau, dis,
Qui s’inquiétat du froid et du chaud? Mais

J’ai vu tant, tant de pauvres gens aux
Visages et aux coeurs inquiétants, car
Ils cherchent partout le bonheur où
On ne trouve que très grand malheur noir.