LA TAVERNIOLE

 

Paroles de Florian Lacour
Mélodie d'Isline Dhun

 

Le grand Merlin m'a dit
Dans un rêve, une nuit
Qu'un jour on danserait
La Taverniole sur Terre…

La Taverniole, çà balance
C'est l' nec plus ultra de la Danse
Ex aequo avec le summum,
Solution sine qua non
Pour un carpe diem de choc!
Pas de hic ; c'est ad hoc !

Tu y trouves ipso facto
Devant toi ton alter ego
Pas besoin de statu quo
Pour jouir in extenso
Avec lui d'une vraie joie
Et sans nul mea culpa !

C'est ad vitam eternam
Suivant ton modus vivendi !
Que la vie reprenne du charme
Quand tu trouves in extremis
In  la Taverniole veritas
Vade retro les satane !...

Et sur tes curriculum vitae
Chaque fois tu inscriras 
Que tu aies une mens sana
Dans un corpore sano... et
Que tu sais danser la Taverniole !
Ça a une valeur folle !

 PARLÉ :
La Taverniole n'est pas une Branle d’antan
Pas de deux pas à droite ; pas de deux pas à gauche tout le temps
On ne tourne pas autour du pot !
La Taverniole, c'est deux pas en avant et tout le monde sur le dos !
Mais comme on n’a pas le temps,
On s’écarte en s’esclaffant et on reprend !

On frappe dans ses mains…
Et dans les mains du voisin !
On crie fort : min…min…min.
Et plus fort : ouin…ouin…ouin…
On murmure : WHAA…Ah... Ah… !
On approche nos deux nez
Pour aussitôt les retirer !
On croise les bras dans le dos
On mange un petit morceau…
On gligliche son partenaire
Et on applaudit bien fort son derrière….

On s’éloigne à la rame…
On sourit avec charme…
On resserre son manteau
Et on crie « bravo, bravo » !…